Missions humanitaires au Japon

1ère puissance asiatique pendant des décennies, et l’une des plus grandes puissances industrielles du monde, le Japon est classé comme un pays développé. L’économie se porte à merveille, et même si des inégalités sociales persistent, ici on est loin de l’Afrique et de la pauvreté profonde. Au Japon, les catastrophes naturelles sont l’une des causes principales de l’action humanitaire.

Humanitaire pour les catastrophes au Japon

Le 11 mars 2011 passé, le Japon a connu l’un des plus grands drames de son histoire, un tremblement de terre de magnitude 9 sur l’échelle de Richter. Et comme pour enfoncer le clou quelques jours après, un Tsunami aussi meurtrier que violent....





Le Japon a ajouté l’explosion d’une centrale nucléaire à la liste des catastrophes qu’elle a subie, quelques jours après les précédentes. Plus de 20 000 morts et près de 500 000 déplacés ainsi que des conséquences environnementales qui s’étendront pendant longtemps encore. La croix rouge a à elle seule mobilisé pendant ce trimestre meurtrier, environ 500 équipes de secouristes humanitaires japonais et étrangers. On n’a jamais vu un déferlement humanitaire aussi important.

aide humanitaire Japon
Les séismes à répétition au Japon font de l’humanitaire un besoin constant

Aide humanitaire au Japon

Le gouvernement japonais n’a ménagé aucun effort pour pouvoir contenir les conséquences de ces catastrophes. L’aide humanitaire, en faveur du Japon pendant les premiers moments de la catastrophe, a été prise en charge par les institutions des Nations Unies pour l’Humanitaire et le Développement, par des institutions spécialisées comme la croix rouge, par des bonnes volontés qui ont participé à titre personnel à l’aide humanitaire. Après les évènements, des Téléthons ont été organisés à l’intérieur du pays et ont permis de rassembler des fonds à partir de cotisations pour financer les actions humanitaires. Depuis le mois de mai, le nombre de secouristes et de volontaires mobilisés à commencer à se réduire. De nombreuses associations humanitaires locales et internationales œuvrent avec acharnement et détermination pour minimiser considérablement les effets et les conséquences de cette catastrophe.

Action humanitaire au Japon

Depuis le trimestre meurtrier qu’a connu le Japon, diverses actions ont été menées par les humanitaires. Vu l’ampleur du drame et la multiplicité des conséquences, les actions ont été aussi bien dans le domaine du secourisme, de la santé que de l’éducation. D’autres actions comme l’assistance technique de professionnels divers forment l’ensemble des actions humanitaires à l’endroit du Japon.

Mission humanitaire au Japon

Des milliers de personnes sont toujours déplacés et vivent dans des camps humanitaires parce que les catastrophes les auraient dépouillés de tout bien et de leur abri usuel. Des familles ont été divisées et de nombreux enfants se sont retrouvés à l’orphelinat parce que leurs parents auraient disparu lors des catastrophes. L’action humanitaire au Japon a pour mission de gérer les conséquences de ces catastrophes et de s’assurer que les victimes en situation difficile puissent se réinsérer dans la société. Elle a aussi pour mission l’encadrement scolaire et affectif des enfants orphelins et doit pouvoir entre autres, permettre aux populations japonaises de retrouver la tranquillité sociale qui était la sienne.

Photo par tetedelart1855 (Creative Commons)






7 Replies to “Missions humanitaires au Japon”

  1. Je me souviens de l’annonce de toutes ces catastrophes… C’est sûr qu’on a envie de se mobiliser, d’aider les gens, mais pris par son propre quotidien on a du mal à se décider à sauter le pas et à partir. Personnellement j’ai plus souvent recours au don d’argent, même si quelque part je sais que je ne ferai jamais autant que toutes ces personnes sur le terrain.
    J’aimerais bien savoir où en sont tous les projets d’aide d’ailleurs. J’ai l’impression que plein de gens se mobilisent juste après les catastrophes, mais que l’aide dans la durée est peu présente…

  2. Bonjour,je suis titulaire d’un bac pro edpi et je souhaiterai faire partie d’une de vos équipe charger de l’aide humanitaire au Japon. Je ne demande qu’à être nourrie loger et blanchie. Mon but et d’aider les personnes les plus démunie, apprendre leur coutume et les aider a avancer malgré leurs catastrophe précédente.
    Cordialement Alan petard.

  3. Bonjour, étudiante en fin de 4ème année d’ostéopathie, j’ai déjà un an de travail derrière moi en tant qu’ostéopathe dans la clinique « à mains nues » et j’anime bénévolement un atelier d’arts plastiques à la ligue contre le cancer depuis deux ans. Je parle couramment allemand et anglais et correctement espagnole. Je suis très motivée pour participer à vos missions en Asie en juillet. J’espère que mon profil vous intéressera!

  4. Bonjour, diplômer du BAC PRO Aide Soins et Service à la Personne. Suis actuellement sans le moindre emploie et donc entièrement libre. Qu’importe l’aide dont vous pouvait encore avoir besoins si je peux vous l’offrir je le ferais avec plaisir. A noté que si besoins je m’arrangerais pour l’hébergement et que j’ai quelque base en japonais qui, une fois rafraîchis, pourrait être utile.

    1. Si on t’a répondu alors qu’on est en 2017, est ce que tu pourrais m’avertir stp ? Moi aussi je serai intéressée par une mission humanitaire au Japon

  5. Bonjour.je suis diplômé en sciences humaines et également en informatique.je suis. Bilingue (français & anglais)je désire participer a une mission humanitaire au Japon et aussi profiter pour échangé les cultures.
    Voici mon contact:cecenakamora@gmail.com

  6. Bonjour,
    Je suis actuellement en 2ème année d’école d’ingénieur et je serais très intéressée à l’idée de faire un stage humanitaire au Japon dans le cadre de ma formation scolaire. Je suis bilingue franco-japonaise et ai de la famille au Japon, ce qui faciliterait mon hébergement.
    Merci de me contacter si une quelconque mission s’offrirait, que je puisse l’entreprendre.
    Cordialement,
    Estelle B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *