Humanitaire au Kiribati

Jungle de Kiribati

Les habitants du Kiribati font partie de ceux qui souffrent le plus de la pauvreté dans le Pacifique. Le pays dispose des ressources naturelles très limitées.


La forêt (ou jungle) du Kiribati. – Creative Commons Flexman.

La situation humanitaire réelle sur place

Outre la pauvreté qui touche les Kiribati, le pays est alors souvent touché par les catastrophes naturelles. En effet, il est notamment exposé aux inondations ainsi qu’aux éruptions volcaniques. Tout cela pose un réel danger pour la sécurité hydrique et alimentaire de ce pays. À part cela, il existe aussi de nombreux conflits politiques au Kiribati. Voilà la...





raison pour laquelle, les aides humanitaires sont très sollicitées dans l’ensemble du pays. Il est d’ailleurs à noter que le fait d’œuvrer en tant qu’humanitaire au Kiribati ne présente pas beaucoup de danger pour les travailleurs vu qu’il s’agit d’un pays à moindre taux de criminalité.

Les démarches pour partir en humanitaire au Kiribati

Pour un voyage humanitaire au Kiribati, les ressortissants des États tels que Bahamas, Bostwana ou Espagne n’ont pas besoin de visa d’entrée. Quant aux ressortissants français, ils en ont besoin. En outre, il faut savoir que de grandes associations humanitaires étrangères sont présentes au Kiribati. Ceux qui ont la chance de collaborer avec ces associations bénéficieront non seulement d’une expérience enrichissante, mais ce sera aussi pour eux, l’occasion de découvrir la culture originale kiribatienne. Chacun pourra profiter de cette expérience en postulant au poste de bénévole, employé, volontaire ou encore stagiaire au sein des associations humanitaires qui agissent dans ce pays.

Les précautions à prendre lors d’un voyage au Kiribati

Au Kiribati, le taux de criminalité est faible. Ce n’est effectivement pas un pays dangereux, mais des crimes mineurs s’y produisent tout de même. Il est alors nécessaire de veiller à ce que les effets personnels soient tout le temps en sécurité. En outre, il est à noter que lors des baignades en mer, il faut être particulièrement prudent au-delà des récifs parce qu’il existe souvent des courants dangereux. Sinon, dans le sud de Tarawa, il n’est pas conseillé de s’y baigner à cause de la forte pollution. En effet, les Kiribati sont très vulnérables face aux évolutions du changement climatique à cause de ses archipels coralliens qui sont de faible altitude.

Les associations locales et étrangères au Kiribati

On peut dire qu’il manque d’associations humanitaires sur Kiribati. En effet, il n’existe presque pas d’associations locales. Cependant, on peut quand même désigner des associations comme Action contre la faim, Comité International Croix Rouge ou encore Unicef qui sont à peu près présents partout dans le monde. D’après l’Unicef, il n’est par exemple pas simple d’offrir un service efficace en termes d’éducation ou de santé. Celle-ci a élaboré un programme de protection de l’enfant permettant de réagir contre la violence faite aux enfants. Elle offre aussi un soutien psychosocial aux familles qui sont touchées par les catastrophes naturelles.






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *