Humanitaire au Panama

Le Panama est un petit pays de 75 517km² situé à l’extrême Sud de l’Amérique Centrale. Il est limité au Nord par la mer des Caraïbes, à l’Est par la Colombie, au Sud par l’Océan Pacifique et à l’Ouest par la Costa Rica. Le pays s’est distingué à cause de sa décision de renoncer à avoir une armée. Il a préféré cependant se focaliser dans la protection de son environnement, car il possède une vaste étendue de parcs naturels. Sa capitale est Panama.

Malgré une apparente richesse, les problèmes sociaux et...





économiques sont très nombreux au Panama.
– CC 123Hollic

La situation humanitaire au Panama

Les atteintes au droit des travailleurs, la lutte contre la criminalité ainsi que la paix sociale constituent des obstacles majeurs quant au développement d’une culture de paix dans ce pays. La création d’un syndicat est pratiquement irréalisable même s’il a ratifié la convention de l’organisation internationale du travail relative à la liberté syndicale et la protection du droit d’organisation. L’interdiction du droit de grève dans la zone du canal où les activités économiques convergent ainsi que les persécutions et assassinats des représentants syndicaux inquiètent les investisseurs. La paix sociale est de plus en plus fragile au Panama bien que le taux de criminalité n’est pas aussi élevé.

Comment partir en humanitaire au Panama?

Il faut participer dans les forums en ligne pour espérer trouver une bonne adresse ou contacter directement le Panama Offshore Services Juridiques qui pourrait intervenir pour avoir un permis de séjour légal. Le site hablayapanama est également intéressant à voir, car il peut offrir plusieurs possibilités de bénévolat.

Les risques sur place

La ville de Panama est souvent le théâtre de manifestations sur la question sociale et politique. Dans ce cas, les grands rassemblements sont à éviter, car des risques de violence sont possibles. L’entrée de la frontière colombienne est marquée par la présence des guérilleros et des trafiquants de stupéfiants colombiens. Le taux de crime est ainsi très élevé. Des vols à main armée, des enlèvements, des meurtres et des disparitions y sont quotidiennement signalés. Les crimes mineurs sont fréquents dans les quartiers urbains notamment à Panama et à Colon. Les gens doivent se montrer vigilants surtout dans les endroits publics comme les aéroports et les gares routières. La Côte Sud-Est de la Comarca Kuna Yala, l’île de Coiba et le long de la côte pacifique du Panama sont utilisées comme corridor par les trafiquants pour le transport de drogue et génèrent parfois des échanges armés.

Les Associations et ONG reconnues sur place

Parmi celles qui recrutent des humanitaires, on peut citer entre autres : L’os por Ninos, l’ONG Urari, le Leaf International, la Casa Esperanza, Le Locco por Leer, la Casa por la Ninas, le Real Boquete, la Fundacion pro-Integration.






2 Replies to “Humanitaire au Panama”

  1. J aimerai partir en voyage en etranger pour mes expérience auprès des sourds . Je suis également sourde je maîtrise
    La langue des signes mais j ai une bonne lecture labiale
    Merci
    Ady

  2. i live in canada and about to be 50. travelled and lived in different places. had different small businesses retail and also represented mid to large size companies in the construction industry, particularly in road infrastructures and wood housing structures. i am of mediteranean origin,france, fluent bilingual with knowledge of spanish, college education in business administration. i’m told i’m an excellent communicator and motivator. rustic , i adapt myself to pretty much any type of environment. i’d love to make a difference for people that are in need, so if you think i may be a candidate please don’t hesitate. i’m available now and will look at all opportunities.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *