Humanitaire au Salvador

Humanitaire au Salvador

Au Salvador, la lutte contre la pauvreté fait actuellement partie des principales priorités du gouvernement. Cela est pourtant devenu moins facile pour le pays à cause de la crise économique et financière internationale.

Statue emblématique du Salvador présentant Jésus-Christ sur un globe terrestre – Creative Commons Frankjh.

La situation humanitaire au Salvador

Le Salvador fait partie des pays qui ont besoin d’être soutenus dans différents domaines tels que dans les domaines de l’éducation, la santé ou encore la sécurité, car son économie comporte de nombreuses faiblesses comme la criminalité et les fortes inégalités. Celui qui souhaite y aller en...





tant que travailleur humanitaire doit être mis au courant sur la forte délinquance qui est toujours présente dans le pays. C’est d’ailleurs aujourd’hui, la première préoccupation des habitants du Salvador. Par ailleurs, il est possible de postuler auprès des organismes d’aide humanitaire dans l’espoir de se faire recruter, vu qu’elles sont assez nombreuses à agir sur place.

Les démarches pour partir en humanitaire au Salvador

Comme dans la plupart des autres pays d’Amérique centrale, il faut savoir qu’il est recommandé de justifier d’au moins deux ans d’expérience selon les missions d’aide humanitaire au Salvador. Pour les employés humanitaires, l’obtention du visa se fait en général à leur arrivée. Cependant, pour ceux qui prévoient de rester plus de trente jours dans le pays, les procédures sont plus longues. Le délai pourrait s’étendre jusqu’à plusieurs mois. Sinon, on peut trouver pas mal d’associations humanitaires au Salvador. Ceux qui souhaitent travailler au sein de ces associations n’auront qu’à les choisir selon les types de projet caritatif qui les intéressent.

Les précautions à prendre sur place

Dans ce pays, de violents crimes, des homicides, des enlèvements et viols se produisent souvent. Des manifestations surviennent parfois dans la capitale, notamment autour du monument del Mundo. Le pays est situé dans une importante zone d’activité sismique. Des tremblements de terre s’y produisent de façon régulière. Des ouragans et des tempêtes tropicales s’y produisent aussi régulièrement durant la saison des pluies. Un niveau d’activité qui est au-delà de la normale est signalé pour les volcans de Conchagua et de San Miguel. Il faut surtout être prudent dans le San Salvador, Libertad, Santa Ana, Sonsonate et de San Miguel, lesquels affichent les taux d’homicide les plus élevés au Salvador.

Les associations locales et étrangères au Salvador

Pas mal d’associations humanitaires locales et étrangères peuvent être retrouvées au Salvador. Le PHPRA est par exemple une association locale dont l’objectif est de soutenir, d’étudier et de financer des projets à caractère éducatif, sanitaire ou social.

Comme associations étrangères, on peut nommer l’association Télécoms Sans Frontières, Enfants du Monde France, Plan International France ou encore Handicap International.

L’association GVEP International est aussi, par exemple, une association humanitaire dont le but est de réduire la pauvreté en accélérant l’accès aux services énergétiques modernes. Il faut savoir que celle-ci intervient surtout en Amérique latine et en Afrique.






4 Replies to “Humanitaire au Salvador”

  1. Bonjour,

    Nous sommes ravis d’être mentionnés sur votre blog. Comment avez-vous découvert nos activités au Salvador ? Je tiens juste à vous signaler que nous ne travaillons plus au Salvador (ni dans le reste de l’Amérique Latine). Notre programme de développement pour la région s’est achevé en 2011. L’essentiel de nos activités se concentre actuellement en Afrique subsaharienne ainsi que dans certains pays des Caraïbes.

    GVEP Community Manager.

  2. Je souhaiterais partir au Salvador, mais certaines personnes me découragent en me disant qu’il s’agit d’un pays dangereux. Est-ce vrai? Qu’en pensez-vous?

  3. je suis le coordonnateur d’une jeune association des radios communautaires
    je souhaite prendre contact avec les radios communautaires

  4. Bonjour,

    Je me présente Albano Elens. Je suis actuellement éducateur depuis 5 ans en Belgique dans un SRJ (Service Résidentiel pour Jeunes adultes). Je vous contact car j’ai comme projet de Partir un ans de septembre 2015 à septembre 2016 au Brésil. Durant mon séjour, j’aimerais bien pouvoir travailler avec des enfants. Je suis actuellement président d’un mouvement de jeunesse et je possède un brevet d’animateur qui m’a été délivré par la Communauté Française. Travailler avec des enfants est pour moi une des choses très importante dans ma vie.

    En attente d’une réponse de votre part, je vous souhaite une bonne journée.

    Albano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *