Partir en humanitaire au Vanuatu

Un peu partout dans le monde, on rencontre des pays qui sont, depuis des années, victimes de cataclysmes naturels. Il en est ainsi du Vanuatu, un archipel du continent océanique qui se trouve à 1750 kilomètres à l’est de l’Australie.

Vue depuis Port Vila, Vanuatu – Creative Commons Phillip Capper

La situation au Vanatu

La plupart des îles qui composent le Vanuatu sont d’origine volcanique. Même actuellement, certains volcans sont encore en activité. A ce risque s’ajoutent les tremblements de terre fréquents, car géographiquement le pays se situe sur « l’anneau du feu du Pacifique », une zone où les plaques tectoniques se déplacent très souvent. Le problème se pose lorsque les séismes sont peu profonds, car ils provoquent de sérieux dégâts. Et le plus souvent, ils sont suivis d’un Tsunami. Enfin viennent les cyclones. En 2011, après avoir été touché par la dépression tropicale « VANIA » l’archipel a été ravagé par le cyclone « ATU ». Les Vanuatais se sont donc adaptés à ce genre de situation. Les ruraux constituent la majorité de la population, vivant de l’agriculture et de la pêche. Ils se constituent en plusieurs villages sous l’autorité de Chefs. La vie sociale ne permet pas aux femmes de s’épanouir et elles sont souvent victimes de violence conjugale.


Village d’Ekasup, Vanuatu – Creative Commons Geof Wilson

Peut-on partir en humanitaire dans ce pays, comment?

Face à tous ces problèmes, il importe aux entités de l’extérieur de venir en aide à la population de Ni-Vanuatue. Des petites ONG y sont implantées afin d’aider les femmes en détresse. Ainsi, toutes formes d’aides sont les bienvenues : volontariat, offre de dons… On peut également visiter le site de PLANET N’GO pour connaître les autres ONG qui s’occupent d’autres cas, mais dont les moyens d’action sont infimes. Sinon, on passe par la grande porte des organisations humanitaires internationales. Pour partir en volontariat, il faudra avoir une économie assez massive puisque le frais de déplacement vers le Vanuatu coûte très cher.


Plage de Paonangisi – Creative Commons Phillip Capper

Les risques sur place

Il est primordial pour les bénévoles de s’informer des mesures à prendre en cas de cataclysme naturel. Ou encore de la culture des habitants, car avant de venir en aide aux personnes démunies, il est fort probable que des membres du village n’apprécieront pas ce geste. Ceci afin d’éviter tous conflits avec les Ni-Vanuatus.

Les associations et ONG reconnues sur place

Venir en aide à la population, conduit à toucher plusieurs domaines d’intervention, ainsi l’association Nok Klab prend en charge le cas des femmes qui ont subi de la violence au sein de leur communauté. Elle a son siège dans la capitale. Il y a également le Groupe de Secours Catastrophe français (GSCF) qui se mobilise d’urgence en cas de catastrophe naturelle. Ou encore, le Service Civil International qui propose des actions de volontariat dans le monde dont le Vanuatu.






26 Replies to “Partir en humanitaire au Vanuatu”

  1. Bonjour, je suis infirmiere et j,habite en nouvelle caledonie
    Je peux avoir du temps libre si vous avez des be sons
    Merci

  2. Pouvez-vous ajouter notre association : Pikinini nouvelle calédonie … Nous soutenons les écoles francophones et bilingues de l’archipel (voir site) en envoyant du matériel … merci

  3. Bonjour,
    je suis architecte,
    je voudrais aller aider pour la reconstruction,
    contactez moi merci

    1. Bonjour,

      Je suis très intéressé et motivé pour établir une mission humanitaire rémunéré à l’étranger.

      Pouvez-vous me contacter afin de m’informer des démarches à suivre ainsi que des informations indispensables à savoir?

      Je vous remercie par avance

  4. Bonjour à vous, âgé de de 22 ans et vivant en France, je souhaiterais m’investir dans l’humanitaire. J’ai plusieurs cordes à mon arc tel que la communication, l’animation, l’accompagnement de personnes en état de handicap ainsi que le maniement de tronçonneuse…élagage débardage etc.
    Niveau financier, j’estime pouvoir m’assumer.

    Dans l’attente d’une réponse de votre part.

  5. Bonjour,

    Je suis à la recherche d’une mission de 2/3 semaine pour aider au vanuatu. Des conseils, ong, assos à me donner?

    Cordialement,

    Marianne

  6. Après un cyclone il y a beaucoup de travaux d élagage comment aider dans ce domaine. Je suis volontaire et diplômé et peu monter une équipe d intervention avec d autre arboristes grimpeurs de Polynésie.faitoito Vanuatu ma!!

  7. bonjour je souhaite depuis toujours participé à une mission humanitaire, je suis aide soignante et travaille en MAS, je serai disponible en décembre 2015
    contactez moi
    marie moros
    97 route du panorama
    07340 Charnas
    France
    0623175480

  8. Bonjour, je m appelle Vanessa j ai 30 ans et je suis actuellement en Australie, j avais projeté d aller visiter l archipelle mais je voudrais mettre se temps de voyage a contribution pour aider la population touché par cette catastrophe. Je suis tres courageuse , bricoleuse, et dive master. Aidez moi a trouver un organisme svp

  9. Bonjour, je suis française actuellement en Australie et aimerais venir en aide aux populations du Vanuatu.
    J’ai des compétences en matière d’encadrement, et aussi de premier secours. Je suis quelqu’un de dynamique et motivée pour aider les autres. N’hésitez pas

  10. bonjour, je suis monteur en ossature bois,( ossature bois, pose menuiserie, cahrpente, couverture, parrement) j’aimerai faire une mission humanitaire, et je n’ai pas un gros budget!
    contactez moi, merci

  11. salut

    je present je m appel sam
    actuellement je suis en australie a environ 1750km de cette ile.
    donc de passage parlant au englais courant conversation suivie.
    je souhaite partisiper a cette expersence que je le souhaite seras benefique pour tous.
    moyen de transport avion mais si je trouve un bateau pour quite l ile je suis sur le chemin.
    merci de prendre en consideration
    samir belarbi merci pour se que vous fait.

  12. Bonjour,
    J’ai 19 ans, et souhaiterais faire des missions humanitaire.
    Si quelqu’un pourrais me donner des sites, ou autres.
    Merci d’avance

  13. Bonjour,
    Je suis coordinatrice d’équipe en foyer de vie pour déficients mentaux puis prépare une licence en management pour être chef de service.
    Je souhaite rejoindre votre équipe pour apporter mon humble contribution. J’ai déjà voyagé , mais mon aspiration profonde est autre à ce jour Je vais être disponible à partir d’octobre, force de propositions , je reste à votre dispositions pour de plus amples renseignements.Cordialement Sophie

  14. Bonjour,

    Je suis actuellement étudiante en soins infirmiers et je souhaite partir à Seoul entre Noël et nouvel an. J’ai vu sur votre site qu’il y a un orphelinat là-bas. Est-il possible d’y passer une semaine ou deux afin d’aider ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Meilleures salutations,

    Rachel Bürgin

  15. Bonjour, Merci pour vos informations sur votre site . Je souhaiterai participer à un projet humanitaire ou éco-communautaire dans les environs à partir de Mai-Juin 2017. Je suis très interessée par la nature, la permaculture, je suis manuelle et j’aime les gens, j’aime apprendre des cultures qui m’entourent.

    Auriez-vous un projet sur lequel je pourrai peut-être me greffer?

    En vous remerciant pour votre aide.

    Coralie
    0033 783566011

  16. Je suis interessé par une mission humanitaire peu importe le pays. Je suis issu d’un pays sous développé donc j’aurai besoin d’assistance financière pour toute mission humanitaire. Merci.

  17. Bonjour,
    Etudiante dynamique et motivée en Master d’ Architecture à Paris, je voudrais m’investir dans l’humanitaire, apporter de l’aide quelle qu’elle soit ( reconstruction, planification…).
    Merci

  18. Bonjour, je suis infirmière en nouvelle Caledonie et j’aurais souhaité me joindre à un projet humanitaire pour quelques semaines. N’hésitez pas à me contacter sI vous avez des infos. Merci.

  19. Bonjour, je suis navigateur, en septembre je ferai un voyage avec un catamaran a voile de Nouméa vers les fidji, je m’arrêterai au Vanuatu entre la mi et fin septembre dans les îles au sud d’Efaté, Tana inclus. Si je peux contribuer !
    Harold

  20. bonjour, je suis un volontaire à la croix rouge de cote d’ivoire et désir offrir ma personne et mon temps pour venir en aide aux frères au vanatu. rejoindre vos troupes serais pour moi réaliser l’un de mes plus grands rêves sauver des MIENS (frères)

  21. Bonjour, je suis pasteur d’une église chrétienne au Mozambique et je suis de nationalité mozambicaine. Je suis très intéressé pour aider cette population pour 3 semaines. Veuillez me contacter.

  22. Bonjour,
    Avec une amie nous revenons d’un mois au Vanuatu, plus particulièrement de l’île de RAH sur les îles banks. Cette petite île n’est malheureusement connue d’aucune association, et ne bénéficie donc d’aucune aide (médicale , scolaire) . Mon amie infirmière et moi même aide soignante, avons liés de très beaux liens avec les habitants de RAH , qui nous poussent désormais à revenir vers eux pour monter un projet d’aide au niveau du dispensaire ( géré actuellement par une ni-van du village, bénévolement, quelques heures par semaines, qui n’a absolument aucune formation de santé. )
    Nous sommes très touchées par ce projet et aimerait vraiment pouvoir monter quelque chose de stable qui pourrai perdurer après notre départ. Nous sommes disponible pour une période de 6 mois.
    Tout conseils seront les bienvenues, nous ne savons pas vraiment par ou commencer.
    Mercii de me contacter

  23. Bonjour,M-Christel,j’ai 50 ans,infirmière D.E.,large expérience de soins au CHU de Toulouse en France, volonté de me tourner vers l’humanitaire au Vanuatu.
    Je peux gérer le coût du voyage aller retour, Toulouse/Port Vila.
    Merci de donner suite à ma proposition.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *