Humanitaire aux Philippines

Rizières de Banaue

Partir en mission humanitaire en Asie fait découvrir une culture passionnante et fait vivre une expérience particulièrement valorisante. Est-ce aussi bien le cas aux Philippines?

Les Rizières de Banaue. – GNU Niro5.

La situation humanitaire aux Philippines

Les Philippines font partie des pays d’Asie du Sud Est dont la majeure partie de la population vit dans une extrême pauvreté. À Mindanao, les Philippins souffrent toujours des conséquences des conflits politiques existant entre les groupes rebelles et le gouvernement. Cette...





confrontation a entrainé le déplacement de millions de gens. Par ailleurs, la crise financière asiatique a beaucoup affecté son économie. Nombreux sont les orphelins et les enfants abandonnés errant dans les rues, notamment dans celles de Baguio City.

Comment partir en humanitaire dans ce pays?

Il est bien possible d’apporter une aide humanitaire avec une ONG ou bien une association aux Philippines. Pas mal d’organismes d’aide humanitaire œuvrant dans le pays recrutent régulièrement des volontaires ou des bénévoles. Il est à noter que lors de leurs missions, les volontaires seront rémunérés en tant que salarié tandis que les bénévoles pourront percevoir une indemnité journalière. Ils pourront par exemple intervenir dans des foyers d’accueil pour les handicapés ou pour les personnes âgées.

Les risques et dangers aux Philippines

Les Philippines se trouvent régulièrement affectées par les catastrophes naturelles, notamment les tempêtes tropicales. Celles-ci causent la détérioration de la nutrition et de la santé et font vivre des millions de personnes dans une grande détresse. Les enfants des rues forment des gangs. Ils sont de plus en plus nombreux à consommer de la drogue et à voler pour subvenir à leurs besoins. En effet, la population est souvent confrontée à une série de violences, de catastrophes, de conflits armés qui causent souvent des déplacements massifs.

Les associations locales et étrangères sur place

Plusieurs associations humanitaires locales existent aux Philippines pour ne citer que l’Association Alouette, ANAK-Un pont pour les enfants ou Bien être Aux Philippines.

Les associations étrangères qui sont présentes sur place sont tout aussi nombreuses. On peut citer Action Contre la Faim, Handicap International ou bien Médecins du Monde. Ces associations interviennent dans différents domaines tels que l’éducation, la santé ou encore la nutrition. Certaines luttent par exemple contre l’insécurité alimentaire, d’autres se battent contre tout type d’handicap.






9 Replies to “Humanitaire aux Philippines”

  1. Les Philippines sont le plus grand pays oublié du monde! Certaines personnes gagneraient beaucoup à sortir de leur ignorance et s’ouvrir sur ce pays magnifique.

  2. Capitaine de sapeurs pompiers en retraite (40 années d’expériences)disponible pour disponible missions humanitaires

  3. En ces temps de crise suite à l’Ouragan, je pense qu’il faut tous faire une effort et donner ; Que cela soit de son temps ou de l’argent.

  4. Mario alarie ex Militaire/Contremaitre en construction expérience humanitaire République dominicaine
    merci
     

  5. bonjour, je recherche du travail dans l’humanitaire. Je n’ai que 28 ans mais je suis pleine de volonté. Mes avantages je suis déjà sur place à Kasiglahan je parle anglais (mon anglais n’est pas parfait je l’admet mais on me comprend bien quand même) je parle un peu tagalog et je continue d’apprendre. j’ai de l’experience dans l’organisation d’évènement musical et un peu en construction. Si je vous intérese veuillez me contacter à mon adresse mail mecri d’avance.

  6. Bonjour
    je m »appelle Alexandre Heimig
    Je suis chrétien depuis 32 ans, j’ai un emploie comme chauffeur poids lourd
    j’ai un niveau anglais intermédiaire, je souhaiterais me rendre utile pour les personnes pauvres dans le monde pour mettre en adéquation ma foi en Christ
    Etant salarié je prendrai mes semaines de repos donc 5 par an pour être utile
    J’ai une sympathie pour ce pays que je ne connais que par l’intermèdiaire du net.
    J’aimerai donc être aiguille pour savoir a quelle porte frappé pour être actif.
    merci pour vos réponses

  7. Je m’appel Anaïs, et suis actuellement étudiante en deuxième année de logistique humanitaire à l’Institut Bioforce ; école française de référence dans la solidarité internationale située à Lyon.
    Je dois réaliser un stage d’une durée de 3 mois à l’étranger (pour la période début janvier – fin mars 2017)
    Durant la formation que je reçois à Bioforce, j’apprends à intervenir au sein de trois domaines d’activité différents ; que ce soit la logistique, les services généraux, ou encore la solidarité locale.
    Je pourrais apporter tout un panel de compétences acquises au cours de mon cursus au profit (et au mien) d’une organisation. Que ce soit en maintenance, en achats, approvisionnement, gestion de stock, transport distribution, campagnes de vaccination ou campagne sanitaire, la sécurité ou encore en réhabilitation/construction..
    De plus je souhaite améliorer mon niveau d’anglais, et dans l’issue devenir bilingue. Il est impossible pour moi d’apprendre une langue « sans la pratiquer »… c’est pourquoi mon choix se pose sur les philippines.

    Dans l’attente de votre réponse, je vous remercie de votre considération. Veuillez recevoir mes salutations les plus distinguées.

  8. bonjour,
    je souhaite partir effectuer un voyage humanitaire aux philippines, pouvez vous m’indiquer un organisme
    en vous remerciant par avance
    cordialement

  9. Bonjour je suis jeanlouis moal retraite de 63ans et suhaite partir en mission humanitaire aux Philippines a makaki si possible et remuneree car de situation modeste mais desirant se rendre utile octobre me conviendrait. Je parle li ecris couramment langlais sait et ai tous permis de conduire.connaissances mecaniques secourisme ect..merci de votre reponse a bientot
    Jlouis moal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *