Humanitaire en Mauritanie

Oualata

La Mauritanie est connue pour son territoire majoritairement désertique, et c’est ce qui fait d’elle un pays dépendant des importations alimentaires. Le pays a une situation humanitaire grave qui mérite d’être exposée.

Oualata en Mauritanie – Creative Commons c.hug

La situation humanitaire réelle en Mauritanie

La population de la Mauritanie souffre généralement de la famine. En effet, de nombreux enfants sont victimes de malnutrition et d’insécurité alimentaire. Celles-ci sont dues principalement aux mauvaises récoltes et à la sècheresse dévastatrice. Selon le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des affaires humanitaires, on dénombre à peu près dix millions de personnes et plus d’un million d’enfants touchés par la famine. Le nombre des victimes de la famine augmente d’année en...





année et depuis 2010, on avait constaté que le nombre a triplé. On recense alors 700 Mauritaniens qui souffrent de la faim, dont une personne sur quatre, dans les zones rurales, d’après le Commissariat de la sécurité alimentaire. C’est surtout dans le sud-est et dans l’est de la Mauritanie que l’on constate les taux d’insécurité alimentaire les plus élevés. Pour être plus précise, cette tragédie touche les régions de Hodh Echargui, du Gorgol et du Guidmagha avec un pourcentage qui oscille entre 29 % et 37 %.

Les démarches pour partir en humanitaire en Mauritanie

Si l’on veut partir pour des actions humanitaires en Mauritanie, il faut connaître les démarches. Qu’on soit français, canadien, suisse ou belge, on doit toujours posséder un visa. Il est normalement d’une durée maximale de 3 mois. On doit aussi justifier d’un titre de transport de continuation ou d’aller-retour. Pour obtenir ce visa, on doit se rendre directement au consulat mauritanien.

Risques et Dangers : Les précautions à prendre sur place

Comme le voyage en Mauritanie présente un grand risque, toute personne qui désire s’y rendre doit prendre les précautions nécessaires. Il faut toujours être vigilant lors du voyage. Il est alors déconseillé de voyager dans le quart nord-est du pays qui n’est autre qu’une zone désertique peu contrôlée. Il faut aussi éviter les régions désertiques qui se trouvent au nord du trajet Oualata-Tichit-Ouadane-Zouérat et les régions frontalières avec le Maroc, le Mali et l’Algérie. En effet, ces régions sont caractérisées par des actes d’enlèvement et de banditisme. On doit également éviter les voyages non essentiels vu la menace terroriste grandissante présente dans le pays.

Adrar
L’Adrar en Mauritanie – CC-BY-SA-2.5. Manu25

Les associations locales et étrangères en Mauritanie

Parmi les associations présentes en Mauritanie pour des actions humanitaires, on peut citer l’ACF ou l’action contre la faim. Cette association concentre ses actions sur des programmes d’assainissement et d’eau ainsi que des programmes de nutrition et de sécurité alimentaire. Tout ceci vise généralement à permettre à la population mauritanienne d’accéder facilement à la nourriture et à l’eau potable.

On peut également citer l’AED-Mauritanie ou l’association pour l’enfance déshéritée qui s’occupe des enfants démunis.

On note aussi l’intervention de l’ASPED ou l’association sourire pour la protection des enfants déshérités, sans oublier le PNUD qui entreprend un programme du microfinancement du fonds pour l’environnement mondial.

Par ailleurs, la France est également présente sur le territoire mauritanien à travers l’AFVP ou l’association française des volontaires du progrès. La population mauritanienne peut également compter sur le GRET ou groupe de recherche et d’échanges technologiques pour lui apporter son aide. La Croix rouge française effectue aussi des actions humanitaires en Mauritanie.






One Reply to “Humanitaire en Mauritanie”

  1. Monsieur j’ai la capacité et la disponibilité de faire cette fonction , j’aidé les autre et je suis près à partager toutes mes connaissances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *