Humanitaire au Kenya

Humanitaire Nairobi

Il est vrai que le travail de volontaire nécessite une certaine maturité, une grande souplesse et une certaine indépendance pour pouvoir aider les nécessiteux. Mais partir en humanitaire au Kenya, c’est surtout un grand challenge à relever pour le bénévole étant donné la dure réalité sociale qui existe dans ce pays de l’est de l’Afrique.

GNU par Mkimemia

La situation au Kenya

Le Kenya est un pays où la sécheresse ainsi que la violence sévissent à grande échelle. Cette situation est en outre aggravée par l’arrivée...





de nombreux réfugiés somaliens. La situation humanitaire au Kenya est donc de plus en plus catastrophique chaque jour. Pour y remédier, plusieurs organismes internationaux tentent de venir en aide aux populations locales en leur apportant de l’eau, en aménageant leurs sources d’eaux, en distribuant des semences, des bétails ou des fourrages, etc.

Comment partir en humanitaire au Kenya?

Ceux qui partent au Kenya pour devenir volontaires contribueront à apporter leurs aides à la population très vulnérable de ce pays. De ce fait, ils peuvent travailler dans un orphelinat, enseigner des enfants, donner des formations professionnelles aux jeunes ou sensibiliser la population sur les effets néfastes du VIH/SIDA. Comme formalité requise, le volontaire doit obtenir un visa. Il peut en faire la demande auprès de l’Ambassade ou du Consulat de Kenya. Comme le visa de volontariat n’existe pas encore, il serait mieux de faire la demande en tant que touriste. Avant le départ, le volontaire peut aussi entrer en contact avec les partenaires locaux depuis la France, et cela, en composant le « 00254 » suivi du numéro de son correspondant.

Quelques informations utiles et les précautions à prendre

Outre la violence, les risques de maladies causées par l’insuffisance de l’eau ainsi que le nombre croissant des réfugiés, quelques vols de bijoux ou d’argent sont également enregistrés dans le Nord du pays. Dans d’autres villes comme Malindi, et Lamu, des actes de banditisme peuvent avoir lieu près des frontières. En matière de santé, il faudrait que le bénévole effectue quelques vaccins contre le tétanos, la typhoïde, la polio, l’hépatite, le choléra, la malaria ainsi que la fièvre jaune avant son départ.

Les associations ou ONG qui recrutent des volontaires pour le Kenya

Plusieurs organismes et associations tentent d’apporter leurs aides à la population kényane à travers le recrutement et l’encadrement des volontaires voulant travailler dans ce pays. Outre les Nations Unies (VNU), il existe également des organismes qui recrutent des volontaires pour aller au Kenya comme EXIS, Colobus Trust, CIVS Kenya, KVDA, WKC, PIVS et bien d’autres.






3 Replies to “Humanitaire au Kenya”

  1. bonjour, j’aimerai avoir plus de renseigne pour pouvoir partir en mission humanitaire au kenya, pour m’inscrire et les demarches a faire merci

  2. Bonjour,

    Je m’appelle Yann Mfan,j’ai 20 ans et je réside a Metz. Je suis vivement intéressé par vos missions de volontariat humanitaire au Kenya.
    Pourriez-vous m’envoyer de la documentation sur les procédures d’admission pour vos missions,s’il vous plaît.
    Merci beaucoup

  3. S’il vous plait je suis très très intéressée par l’humanitaire et le bénévolat. J’ai envie de donner de ma personne. Je suis polyvalente et dynamique. J’aimerais être informée de toutes les opportunités publiées par les ONG et Organisations internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *