Associations de distribution d’aides alimentaires

Dans le contexte actuel et malgré l’évolution économique, un grand nombre de personnes en France ne mangent pas toujours à leur faim. Pour pallier à ce problème social, plusieurs associations aident les plus démunis en leur fournissant des repas au quotidien.

Photo Creative Commons par Feed My Starving Children

Le FEAD

Le Programme Européen d’Aide aux plus Démunis est une association qui redistribue des aliments gratuitement. A l’origine, la nourriture redistribuée...





provenait des stocks de l’Union Européenne.

La Fédération Française des Banques Alimentaires

Cet organisme collecte et redistribue de la nourriture aux plus démunis. Son objectif étant d’aider les plus nécessiteux et de pallier au gaspillage de nourriture.

Les banques alimentaires

Ces associations d’aides alimentaires procèdent exceptionnellement à la redistribution des denrées alimentaires. A l’occasion, elles organisent des soupes populaires. Leur véritable mission consiste à collecter des vivres qui seront redistribués via les associations caritatives.

Les Restos du Cœur

Les Restos du Cœur a été crée par Coluche en 1985. Leur objectif consiste à apporter une assistance aux personnes démunies en leur fournissant de la nourriture. Cette association caritative est soutenue par de nombreux artistes français. Cette association très médiatisée a vu la participation de nombreux bénévoles.

Le Secours Catholique

Crée en 1946, le Secours Catholique vient en aide aux plus démunis. Le principal objectif de cette association consiste à apporter des solutions aux problèmes de pauvreté et d’exclusion. Ainsi, le Secours Catholique propose également des repas à titre de secours.

Care France

CARE est une organisation qui apporte son aides aux populations les plus démunies et ce à travers le monde. Ces aides alimentaires ont été élaborés pour le long terme. Ainsi, l’association apporte leur aide aux paysans des pays en voie de développement. En effet, des techniques peu coûteuses permettent d’améliorer la productivité. En outre, les bénéficiaires des aides sont encouragés à procéder à la méthode de culture traditionnelle.






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *