Missions humanitaires au Japon

Présentation des différentes associations humanitaires sur le terrain en mission au Japon.

Maison typique japonaise – Creative Commons Gorka Linaza

Après le violent tremblement de terre de magnitude 9,0 qui a frappé la partie nord-orientale du Japon le 11 Mars 2011, et le gigantesque tsunami qui s’en est suivi causant encore plus de dommages, y compris aux réacteurs nucléaires au Japon, un vaste mouvement de soutien a pris forme envers le peuple japonais durant cette période difficile. Aujourd’hui même, la phase de reconstruction est toujours en cours et beaucoup de personnes handicapées nécessitent une assistance soutenue. Mais de nombreuses autres régions ont également besoin de volontaires dans différents domaines, allant de l’environnement au travail manuel, en passant par l’éducation en milieu rural.

Project Hope

Fondé en 1958, le projet HOPE (Health Opportunities for People Everywhere) se consacre à fournir des solutions durables aux problèmes de santé. En fait, des équipes de volontaires médicaux ont déjà commencé à travailler au Japon au...





début de mai 2011 afin de fournir des soins aux personnes et aux familles dans les communautés nécessitant une assistance médicale à la suite du tremblement de terre et du tsunami. Plusieurs bénévoles ont contribué à traiter des milliers de patients souffrant de maladies chroniques et aiguës, y compris un grand nombre de personnes âgées déplacées, atteintes du syndrome de stress post-traumatique.

Après l’évaluation de la situation de 12 villes et villages touchés par la catastrophe, Project HOPE a opté pour la ville de Yamada-machi dans la côte centre-est de la préfecture d’Iwate, l’une des préfectures et villes les plus gravement endommagées. Un personnel infirmier bénévole y travaille régulièrement pour aider le personnel de l’hôpital détruit de la ville, ainsi que d’autres cliniques publiques et privées. Project Hope met également en œuvre un projet de reconstruction de l’hôpital Great East Japan Earthquake / Tsunami dans la ville de Yamada-machi, en partenariat avec un organisme local.

D’autre part, et sur un autre plan, plusieurs missions au Japon sont répertoriées sur la base de données de SVI (Service Volontaire International).


Don humanitaire du Japon – Creative Commons Gobierno de Guatemala

SHINTOKU 14-4 (HOKKAIDO)

Organisé en collaboration avec Kyodo Gakusha Shintoku Farm, une communauté coopérative où les gens de divers milieux défavorisés veulent apprendre l’agriculture, élever des animaux de manière écologique.

ROKKASHO 14-5 (AOMORI)

Organisé en collaboration avec Tohoku Ashitanomori (TA) depuis 2011, il s’agit d’un programme volontaire à long terme, dans le cadre d’une agriculture biologique. Le village de Rokkasho est connu pour abriter une installation de traitement du combustible nucléaire.

RIKUZEN-TAKATA 14-3 (IWATE)

Ce projet est organisé en collaboration avec des groupes locaux. Dans la région de Tohoku, 80% des maisons ont été endommagées dans Rikuzen-Takata après le séisme de 2011, et beaucoup de personnes vivent encore dans des maisons temporaires. Plusieurs chantiers pour les travaux de reconstruction sont toujours en cours, en plus de travaux d’entretien des forêts, etc.

WE HELP PEOPLE HELP PETS

Japon Cat Network est une organisation japonaise fondée par deux expatriés américains. Ils gèrent désormais un refuge pour les chats et les chiens laissés seuls après les différentes catastrophes naturelles qui ont touché le Japon ces dernières années

MAKI 14-4 (NAGANO)

Organisé en collaboration avec Maki Farm de Kyodo Gakusha (KG), le projet vise à faire réapprendre la vie rurale aux citadins. La ferme autogérée est située dans un ancien village abandonné dans les années 1970.

SHOWA-MURA 14-2 (FUKUSHIMA)

Organisé en collaboration avec Choma-Club (CC) depuis 2008, le projet vise à la relance de Fukushima, le développement communautaire, la vie des villages japonais et les travaux agricoles. Il s’agit notamment d’aider des agriculteurs âgés à travailler des terres abandonnées et recréer l’ambiance des anciens villages.

TATEYA 14-4 (NAGANO)

Organisé en collaboration avec Tateya Farm de Kyodo Gakusha (KG), le projet consiste en un ensemble de travaux d’agriculture biologique (désherber des champs de riz, planter des légumes, prendre soin de chèvres et de volaille, etc.), de tissage, de teinture, etc.

IWAMI-GINZAN 14-6 (SHIMANE)

Organisé en collaboration avec l’« Organization of Green and Water» (fondée en 1992), le projet consiste en des travaux forestiers autour de Iwami Ginzan, une mine d’argent, classée site du patrimoine mondial en 2007.

NABARI 14-6 (MIE)

Organisé en collaboration avec « Akame no Satoyama wo Sodateru kai », une ONG locale en faveur de l’environnement, dans une zone entre Osaka et Nagoya, le projet est essentiellement centré sur la protection de la nature et l’aide à des travaux forestiers, mais aussi à l’apiculture, l’énergie de biomasse, etc.

IKATA 14-8(EHIME)

Organisé en collaboration avec Kikuya Community Group (KCG), le projet consiste principalement à aider dans la culture d’orangers (récolte, entretien des arbres, etc.), en plus d’activités d’animation pour la ville.

KUROGI 14-2

Organisé en collaboration avec Sansonjuku, le projet vise au maintien de la forêt et des rizières avec la population locale de Fukuoka.






6 Replies to “Missions humanitaires au Japon”

  1. quelles sont les conditions d’obtention d’un stage ?
    travailler dans une ONG serait mon ambition

  2. cher partenaire ,ASSOCIATION POUR LE SECOURS ET DEVELOPPEMENT (ASD) ONG nationale Tchadien,

    Créée en 2007, Association pour le Secours et de Développement (ASD) est une organisation non gouvernemental National à pour objets de prendre en charge et appuyer les déplacés de guerre et les sinistrés, Encourager l’éducation des orphelins, la santé des réfugiés, promouvoir et appuyer les entreprise ou initiatives des populations défavorisées au Tchad, mise en œuvre et conception des projets susceptibles d’améliorer leurs conditions de vie, développer et opérer un changement en milieu villageois par des formations pratiques et théoriques liées a leurs différentes activités menées.

    . Sa charte des principes humanitaires – indépendance, neutralité, non-discrimination, accès libre et direct aux victimes, professionnalisme, transparence – fonde son identité depuis 10 ans. Sa mission est de sauver des vies en éliminant la faim par la prévention, la détection et le traitement de la sous-nutrition, soins médicale en particulier pendant et après les situations d’urgence liées aux conflits et aux catastrophes naturelles.
    L’AS D est dispose deux bureau de base notamment à N’Djamena-siège nationale et bureau de terrain Bagasola

    Images intégrées 1
    en effet vous trouverez en attaché les documents
    cordialementAboina martin
    chef de projet de l’ASD
    tel: +235 62971356/
    Email: martin.aboi25@gmail.com
    associationasd2017@yahoo.fr
    BP: 2308 Bagasola-région de lac

  3. nous cherchons des partenaires internationales a fin d’dune coopération bilatéral de mettre notre capacité au service humanitaire pour le développement de capital humains et réduction de la pauvrettes sur ses multiformes sectorielle

    1. Bonjour,
      J’ai 44 ans et j’ai découvert chez moi une passion pour le travail de la terre et tout ce qui attrait à l’art.
      Je suis fortement intéressé par l’un des programmes suivants :
      – SHOWA 6 MURA 14-42 (FUKISHIMA)
      – TATEYA 14-4 (NARGANO)
      – NABARI 14-6 (MIE)
      – IKATA 14-8 (EMIE)
      Pourriez-vous me fournir les coordonnées des personnes à contacter afin d’obtenir plus de renseignements.
      Merci d’avance de votre réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *