Humanitaire au Libéria

Étude Libéria

Après de nombreuses années de conflits internes qui ont débuté en 1989, la situation du Libéria s’est enfin stabilisée en 2003, suite à la signature des Accords de Paix d’Accra. Toutefois, les crises humanitaires qu’ont laissées les offensives présentent encore des séquelles aujourd’hui.

Étudiants au Libéria

La situation humanitaire au Libria

En effet, un nombre important de la population s’est déplacé vers les régions arides, ce qui a entraîné une pénurie alimentaire ainsi que l’apparition de diverses maladies diarrhéiques comme le choléra. L’ensemble des infrastructures de base est quasiment détruit, les différents services d’eau et d’assainissement et de santé se sont dégradés. Sans parler des droits de l’homme qui sont complètement bafoués. Affaiblies par la...





guerre, les autorités actuelles du pays ne sont pas encore en mesure d’assurer les services de base
. Or, la population doit survivre, c’est ainsi qu’il est fait l’appel aux aides humanitaires d’urgence pour répondre aux besoins de la population.

Les démarches pour partir en humanitaire au Libéria

Pratiquement toutes les démarches pour partir en humanitaire sont les mêmes. Une fois qu’on a pris en compte les différentes missions proposées par une organisation humanitaire, on peut s’inscrire grâce à un formulaire, lequel sera accompagné de tous les documents nécessaires pour postuler.

Quelquefois, certaines associations exigent une expérience dans le volontariat. Une fois que le contrat de voyage est conclu, l’association doit normalement donner une formation sur l’action humanitaire aux volontaires afin de les évaluer. Afin de mener l’expédition à bout, les volontaires doivent se préparer financièrement, car ils prennent en charge la totalité de leur voyage, de plus, le volontariat n’est pas rémunéré. Avant de partir pour le Libéria, il faut préparer son visa et son passeport. La vaccination contre la fièvre jaune est une des conditions nécessaires pour obtenir le visa. Pour les conditions d’hébergement, l’association peut prendre en main l’hébergement des volontaires.

Les précautions à prendre sur place

Pour l’instant, Monrovia (la capitale du Libéria) et ses environs ne présentent pas de dangers imminents quant à la sécurité des habitants et des étrangers dans les rues. Si le taux de criminalité est resté stable, il faut toujours s’armer de vigilance. Le couvre-feu s’adresse à tout le monde même aux volontaires internationaux et ceux des secteurs locaux. Lors des déplacements en dehors des villes, il est recommandé de s’informer sur l’état des routes surtout en période de pluie pour plus de précautions. Des barrages routiers existent également en province. Bref, il est convenable de respecter les principes de sécurité élémentaires.

Monrovia
Monrovia, capitale du Libéria – Creative Commons whiteafrican

Les associations locales et étrangères sur place

L’Action Contre la Faim est présente depuis 1991 dans le pays pour mener sa mission afin de garantir l’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement sans oublier l’alimentation des personnes les plus défavorisées.

L’Explorer Humanity est une association dont l’action est de sensibiliser la population sur la solidarité nationale et sur le rôle spécifique de chaque citoyen. Le but est en général de rétablir les droits de l’homme.

Handicap International est également présent au Libéria pour venir en aide à la population en situation de pauvreté.

Il en est de même de l’association Solidarités International qui intervient auprès de la population victime de conflits internes et de catastrophes naturelles.






2 Replies to “Humanitaire au Libéria”

  1. Peut-on être vraiment en sécurité en étant humanitaire au Libéria? Merci de votre aide, je cherche une mission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *