Humanitaire au Paraguay

Asuncion

En termes de revenus par habitant, il faut dire que le Paraguay figure parmi les pays les plus pauvres en Amérique du Sud. Heureusement qu’il s’agit d’un pays qui n’est pas exposé à des risques technologiques.

Asunción, capitale du Paraguay – Creative Commons Felipe Antonio.

La situation humanitaire réelle sur place

Les ressources minérales du Paraguay sont rares. Le pays est caractérisé par des inégalités considérables au sein de la société, notamment l’abondance et la faim. Cela est surtout causé par de profondes inégalités économiques. Il connait aussi une importante corruption, ce qui entrave le développement du peuple. En outre, des inondations comme des sécheresses...





peuvent de temps en temps survenir au Paraguay. Les travailleurs humanitaires ne sont pas très nombreux à intervenir dans ce pays. Pourtant, ceux qui viendront au Paraguay pour effectuer des missions humanitaires, auront par la même occasion de découvrir la culture du pays qui est en partie métissée.

Les démarches pour partir en humanitaire dans ce pays

Pour entrer dans ce pays, aucun visa n’est nécessaire pour chaque séjour de moins de 90 jours. Un passeport en cours de validité suffit. De plus, il est possible de faire une demande de prolongation de 30 jours, juste en s’adressant au service d’immigration. Un faible nombre d’associations humanitaires est constaté dans le pays alors que les projets humanitaires qui devront être montés au Paraguay sont nombreux. En postulant au poste d’employé humanitaire au sein de ces associations, il serait possible qu’on participe à des programmes de sécurité alimentaire et nutrition, de protection de l’environnement. Les projets pour la santé et l’éducation ainsi que la protection sont aussi sollicités sur place.

Précautions à prendre lors d’un voyage au Paraguay

La criminalité a augmenté au Paraguay et les incidents peuvent être violents. Les cambriolages et les vols de voitures se produisent souvent. Il est déconseillé d’opposer une résistance si on se fait agresser. À Asuncion, la prudence est de mise que ce soit dans les lieux bondés ou que ce soit dans les endroits déserts. Des couvre-feux sont parfois en vigueur, avec les grèves et les manifestations de toutes sortes. Les grandes foules sont à éviter. Des enlèvements accompagnés de demande de rançon y sont aussi signalés. Il vaut mieux refuser les aliments, notamment les boissons offertes par des gens qu’on ne connait pas. Ils peuvent contenir de la drogue et pourra exposer au risque d’agression sexuelle et de vol.

Les associations locales et étrangères au Paraguay

Peu d’associations humanitaires se trouvent au Paraguay, mais on peut citer quelques associations étrangères telles que Médiateurs Internationaux Multilingues, Service De Coopération Au Développement, Femmes en Mission Humanitaire, Sucre Ethique, Action Contre la Faim ou encore Tulipe.

On peut aussi y retrouver Electriciens Sans Frontières dont le but est de faciliter l’accès à l’eau et à l’énergie pour améliorer les conditions de vie de la population. Il y a aussi l’association France Amérique Latine. Celle-ci lutte contre toute atteinte aux droits économiques, humains, politiques et culturels en Amérique Latine. Elle défend les droits spécifiques des enfants et des femmes. 






One Reply to “Humanitaire au Paraguay”

  1. Ma date de naissance:13/09/1952 .Je n ai pas de qualification particulière,étude humanités sciences humaines.Profession:antiquaire indépendante,depuis 30 ans.Commerce fermé actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *