Humanitaire au Tadjikistan

Le Tadjikistan est une des républiques de l’Asie centrale. S’investir dans des actions humanitaires en Asie demande beaucoup de volonté.

Photo Creative Commons JM Fumeau

La situation humanitaire

Ce pays est considéré comme étant le plus pauvre de l’Asie centrale. En effet, le taux de pauvreté chronique est réellement élevé dans ce pays, notamment dans les régions qui sont isolées. La crise économique aggrave les besoins humanitaires des Tadjiks. Au Tadjikistan, le prix des produits alimentaires est particulièrement élevé et...





la sécurité intérieure est détériorée. L’hiver laisse souvent des milliers de gens sans ressource, car il est rigoureux dans le pays. Divers organismes collaborent avec le gouvernement du Tadjikistan pour remédier aux principaux problèmes du pays sur le plan humanitaire.

Partir en humanitaire au Tadjikistan

Réaliser des expériences humanitaires au Tadjikistan est particulièrement enrichissante. Voilà pourquoi plusieurs personnes cherchent à se porter candidates auprès de différents organismes humanitaires. En effet, ces derniers offrent régulièrement des postes dans le domaine humanitaire. Certains proposent aussi des actions de volontariat à court terme ou bien à long terme. Ceux qui seront recrutés iront alors apporter leur aide à la population tadjik. Ils se chargeront par exemple de réaliser une campagne de vaccination dans diverses régions du pays.

Les risques sur place

Le Tadjikistan est un pays où il y a souvent des séismes et inondations. Les régions du Tadjikistan qui sont les plus isolées sont la plupart du temps les plus vulnérables aux catastrophes naturelles. D’autre part, il faut savoir que les forces de l’ordre tadjiks luttent souvent contre des groupes armés, notamment dans la province de Gorno Badakshan. Il est déconseillé de s’approcher des manifestations qui peuvent avoir lieu, car de violents affrontements se produisent parfois.

Les associations locales et étrangères sur place

Les associations humanitaires étrangères présentes sur place sont assez nombreuses. Il y a par exemple, le Comité international de la Croix-Rouge, l’Unicef ou encore l’Acted. Certaines répondent aux besoins urgents de la population défavorisée, d’autres se chargent de prévenir des maladies comme la poliomyélite.

En outre, Scolasia est une association humanitaire agissant au profit des écoles les plus pauvres. Celle-ci a été créée dans le but d’améliorer les conditions de travail des professeurs ainsi que des élèves. Elle fait partie des associations locales. Il est à noter que ces dernières ne sont pas nombreuses au Tadjikistan. 






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *