Humanitaire en Corée du Nord

La Corée du Nord, malgré son développement technologique et militaire, est toujours en proie à une crise humanitaire. Pour soutenir la population dans le besoin, plusieurs organisations humanitaires se sont fondées dans le pays. Aperçu de la situation humanitaire en Corée du Nord et des conseils si vous souhaitez partir aider le pays.

Scène de Corée du NordCreative Commons J.A. de Roo

Situation Humanitaire réelle en Corée du Nord

Quand l’Union soviétique a été dissolue, plusieurs partenaires commerciaux de la Corée du Nord ont été perdus. Suite à cela, le pays a connu un ralentissement au niveau de son développement économique. Toutefois, la Corée du Nord s’est relevée progressivement et est considérée actuellement comme un pays développé. Mais malgré son développement, sa population est victime de la malnutrition....





En effet, les enfants nord-coréens souffrent de malnutrition chronique et de malnutrition aigüe. Par ailleurs, certaines régions dans le pays sont constamment victimes de catastrophes naturelles (glissements de terrain, inondations, typhons, etc.). Certaines de ces régions sont souvent isolées économiquement et politiquement.

Comment partir en humanitaire en Corée du Nord?

Pour pouvoir entrer sur le territoire nord-coréen, il est indispensable d’avoir un visa. Celui-ci peut être demandé auprès de la « Délégation générale de la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) » à Paris (France). Quand on arrive en Corée du Nord, on doit nécessairement s’enregistrer au ministère des affaires étrangères local si la durée du séjour dépasse 24 heures. Il faut noter que cet enregistrement est systématiquement réalisé par plusieurs des centres d’hébergement à Pyongyang. Pour ceux qui veulent aller dans ce pays à partir de la Chine, il faut avoir un visa chinois avec une validité, une durée et un nombre d’entrées suffisants (au minimum une double entrée).


Lac Ch’onji, Montagne Baekdu, Corée du NordGNU Bdpmax

Risques et Dangers en Corée du Nord : Précautions à prendre

Actuellement, la situation entre la Corée du Nord et la Corée du Sud est très tendue. La frontière séparant les deux Corées n’est pas accessible sauf en présence d’un encadreur agréé. Ceux qui séjournent en Corée du Nord ne doivent pas exprimer des critiques contre le système politique ou les dirigeants. Les matériels audio comme les appareils de télécommunication ou les radios à ondes courtes sont interdits dans le pays. Les autorités locales confisquent aussi dès l’arrivée à l’aéroport les téléphones portables et les GPS. Ils sont rendus au moment du départ. Il est aussi interdit de filmer ou photographier les routes, les aéroports, les gares, les portes et les ponts.

Les étrangers qui font une mission humanitaire en Corée du Nord ne sont pas autorisés à conduire une voiture, sauf s’ils possèdent leur domicile dans le pays. Les routes et les véhicules circulant sur place sont mal entretenus.

Les Organisations Humanitaires en Corée du Nord

Pour soutenir la population nord-coréenne, plusieurs associations et organisations se sont formées. Parmi elles, il y a l’orphelinat de Nampo et Citizen’s Alliance For North Korean Human Rights.

L’orphelinat de Nampo prend en charge les enfants abandonnés ou qui ont été victimes de sinistres.

Citizen’s Alliance For North Korean Human Rights se consacre à la protection des droits de l’homme dans le pays. Cette organisation est localisée à Dar es-Salaam en Tanzanie.

Afin de renforcer le soutien à la population, des organismes internationaux se sont également installés dans le pays. On peut trouver IMOOGI ou CICR.

IMOOGI est une association humanitaire qui s’occupe des enfants nord-coréens. Elle contribue à soutenir les enfants qui souffrent de malnutrition.

CICR ou Comité International de la Croix-Rouge intervient dans tous les domaines humanitaires. Elle favorise les principes du droit international vis-à-vis des conflits armés et leurs effets humanitaires.






2 Replies to “Humanitaire en Corée du Nord”

  1. Bonjour,
    J ai eu la chance de visiter la Corée du nord en septembre 2016. J ai visité Nampo. Je souhaiterai m investir plus. Pourriez-vous me donner quelques précisions sur comment je pourrai m investir en temps ou par mes compétences. Je suis acheteur pour un grand groupe alimentaire en suisse. Merci. Patrice Craviolini

  2. Monsieur, madame,
    Vu la situation actuelle de pauvreté en Corée du nord, je souhaiterais faire un don financier pour aider cette population.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *