Partir en humanitaire en Asie

Humanitaire au Pakistan

Des régions entières en Asie Centrale et en Asie du Sud est sont fréquemment frappées par des catastrophes naturelles telles que des typhons, des cyclones, des inondations, des sécheresses, des avalanches, des glissements de terrains, des tsunamis, des séismes et des éruptions volcaniques de grande envergure, causant des milliers de morts et des millions de réfugiés.

Fille pakistanaiseCreative Commons IRIN Photos

A cela s’ajoutent souvent des conflits armés entre insurgés et gouvernements, des discriminations, la déforestation et autres exploitations illégales qui précarisent encore davantage la vie des millions d’habitants de ces régions. Ils sont privés des nécessités de base, de nourriture, d’abris et de soins médicaux, et plusieurs organisations humanitaires décident d’intervenir pour soutenir les populations.

Outre le fait d’être sujet aux catastrophes naturelles, la guerre civile en Afghanistan depuis la chute des Talibans a fragilisé le pays et a rendu la population vulnérable. En 2009, plus de 56 000 personnes ont été affectées par d’importantes inondations.

Le Kirghizstan, le Kazakhstan, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan, les cinq républiques d’Asie centrale, sont particulièrement exposées aux catastrophes naturelles (glissements de terrain, avalanches, inondations, séismes, sécheresses, fonte des glaciers) et réduire les risques et renforcer les capacités institutionnelles sont d’une importance capitale pour optimiser la résilience des habitants.

Le Bangladesh et le Pakistan sont souvent touchés par de graves inondations qui causent la mort de milliers de gens et le déplacement d’une grande partie de la population. La Birmanie (Myanmar), pourtant riche en ressources naturelles, compte l’une des populations les plus pauvres au monde.

Le Cambodge subit encore les séquelles des guerres de 1960 à 1980 et la dégradation de l’environnement, la déforestation et l’exploitation illégale des forêts fragilisent encore plus le pays. Le typhon Ketsana a dévasté le pays aussi bien que le Vietnam et les Philippines. Ces dernières abritent des habitants parmi les plus pauvres de la région et connaissent des conflits dans le sud.

Aider l'Asie
Mission humanitaire en AsieCreative Commons Utenriksdept

Un tiers de la population de la Mongolie est nomade et dépend totalement du bétail pour survivre. A la suite d’un hiver vigoureux (le Dzud) où la température est tombée à -50%C, suivi d’une sécheresse estivale, plus 8,5 millions de chèvres, de moutons, de chevaux, de chameaux et de vaches ont péri laissant une bonne part de la population (environ 18%) en détresse.

Au Népal, le conflit entre gouvernement et Maoïstes a fait des milliers de morts et des milliers de réfugiés. En sus, les réfugiés bhoutanais ne sont pas reconnus, ni par le Népal ni le Bhoutan.

Dans certaines parties du pays asiatique telles la Birmanie (Myanmar), un endroit très riche en ressources naturelles, le taux de la pauvreté est très élevé. Elle abrite l’une des populations les plus pauvres du monde entier. En ce qui concerne le Cambodge, le Vietnam et les Philippines, ces trois pays ne se sont pas encore bien remis des guerres des années 60 et 80 et toute la Birmanie, ils abritent aussi des gens très pauvres surtout dans la partie sud.

Ce qui fait que c’est un pays à des millions victimes, pauvres, mal nourris, loin de la santé, morts et réfugiés. La population manque de nourriture, de soins médicaux, de logements. Presque toutes les nécessités de base leur manquent y compris l’éducation des enfants, le travail pour les jeunes et les adultes.

Face à cela, pour apporter leurs contributions, nombreuses sont les organisations humanitaires qui sont conscientes que leur intervention est d’une grande utilité.

Les aides humanitaires en Asie

De par les cas sus cités, travailler dans le domaine humanitaire en Asie n’est pas du tout facile. De grands efforts sont indispensables. De la patience, de la volonté, de l’amour, de l’aide, du soutien sont à apporter pour ces malheureuses victimes. Les aides humanitaires sont plutôt orientées vers les personnes victimes de ces accidents, vers la nutrition, les soins et la santé des enfants et de la population, l’assainissement de la ville.






12 Replies to “Partir en humanitaire en Asie”

  1. Madame,Monsieur,
    Actuellement à la recherche d’un emploi n’ayant pas trouvé dans ma région pour des problèmes économiques styliste de profession n’ayant plus d’enfant à charge, j’ai la volonté de quitter mon pays pour m’engager dans une action humanitaire dans le monde. J’aime le contact des enfants et j’ai des difficultés à concevoir les injustices de ce mmonde qui sont la pauvreté . Je parle plusieurs langues le français l’italien l’anglais et je comprend très bien l’espagnol mais le parle encore peu. J’ai la faculté de parler des langues étrangéres rapidement et de m’intégrer aussi rapidement. Je vous contact par cette présente lettre pour que puissiez me communiquer vos cordonnées afin que je puisse vous envoyez mon Cv et lettre de Motivation……….
    Dans l’attente d’une réponse, veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

  2. bONJOUR , J ‘AI 66 ANS et je voudrais me rendre utile dans une école ou un orphelinat , ai donné cours aux enfants céramique poterie et danse etc … Je parle le français un peu d’anglais , auriez vous qq chose a me proposer en Asie et pourriez -vous me dire les conditions et cout du voyage? MERCI BIEN A VOUS

  3. Bonsoir Madame, bonsoir Monsieur,

    Pourriez-vous s’il vous plaît me contacter par émail à l’adresse mentionnée ici plus haut ?

    J’aimerais bien avoir une idée assez précise sur les projets de voyages humanitaires gratuits, s’il y en a que vous proposez effectivement, concernant la Mongolie et l’Asie Centrale, mais aussi des Pays tels que l’Inde, le Népal et le Bhoutan…

    Cordialement !

    Merci d’avance si vous me répondez !

    David Bettelheim d’Aboville…

  4. Bjr je suis un jeune camerounais âge de 31ans je réside dans mon pays actuellement je suis sportifs et en santé j aimerais apporter ma contribution humanitaire dans certaines zone frapper par des conflits ou des catastrophes naturelle. Merci

  5. bonjour j’ai 62 ans je suis en retraite depuis peu auxiliaire de puériculture puis aide soignante j’ai passé beaucoup de temps dans ma vie a aider les autres et je dois dire que j’ai encore envie de continuer….une contribution a un peu de bien etre dans des pays qui en manquent énormément me paraitrait important , j’aimerais aussi avoir des précisions si possible sur les dates et lieux éventuels ou intervenir a bientôt de vous lire claude jany terrasse

  6. Bonjour, J ai pour projet de faire des missions humanitaire mais cependant J ai besoin de plus de renseignements merci de me contacter . Cordialement

  7. Salut,
    Je suis Mme Fréderique Paizee,j’aimerais partisiper a une mission humanitaire en Asie.
    Quelles sont les démarche à suivre?

  8. Bonjour,
    Je m’appelle Josehine, j’ai 19 ans et j’aimerai partir à l’étranger dans le but d’aider. Je parle français couramment et j’ai de bonne base en anglais. Je souhaiterai en apprendre davantage sur la mission à effectuer ainsi que sur le prix du voyage.
    Bien à vous.
    Josephine

  9. Bonjour suis Aqleh Anwar
    retraité agé de 70 ans depuis 2007 parle anglais & arabe j’aimerais faire du bénévolat en Asie du sud, je fais du bénévolat aux Secours Catholique, mais là on me demande d’aller acheter du pain des sandwiches pour les salariés etc, mais souhaites faire autres choses plus utiles & me rendre utile ailleurs, alors si vous avez d’autres possibilités merci de me contacter par mail
    Bonne journée,
    dans l’attente de vous lire
    cordialement
    Aqleh Anwar

  10. Je suis étudiant marocain j’aime bien de participer aux activités volontaire contact moi en Facebook: Hamza Jamal Tabit ou bien Gmail: hamzajamaltabit@gmail

  11. Bonjour, j’ai 21 ans et cela fait déjà 3 ans que je recherche des missions humanitaires surtout en Asie car j’adore leur culture, et que j’aimerais bien aider . Je voyage beaucoup, Mais je n’ai pas pu encore parcourir l’Asie.
    Merci de revenir vers moi concernant les missions en Asie.

    Cordialement,
    Tonia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *